La délégation de N. Coréenne visite la 1ère journée de l’inspection des lieux de concert

La délégation de N. Coréenne visite la 1ère journée de l’inspection des lieux de concert

SEOUL / GANGNEUNG, 21 janvier – Une délégation nord-coréenne a achevé dimanche sa première journée de contrôle des lieux pour ses représentations artistiques proposées aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang du mois prochain.

La délégation est arrivée à Gangnueng, une ville de l’est de la Corée du Sud, plus tôt dans la journée après avoir traversé la frontière terrestre entre les deux Corée. Le voyage de deux jours s’est déroulé au milieu d’un contact inter-coréen animé sur la participation du Nord aux Jeux Olympiques qui s’ouvrira dans trois semaines.

L’équipe de sept membres est dirigée par Hyon Song-wol, chef de l’Orchestre Samjiyon du Nord, qui est connue comme l’une des femmes les plus influentes de la nation communiste secrète.

Elle est également directrice de la Moranbong Band, groupe musical féminin bien connu du pays, qui aurait été créé à l’ordre du leader Kim Jong-un. Il y a une rumeur selon laquelle elle est une ex-petite amie de Kim.

강릉역 도착한 현송월 단장. 연합뉴스 Hyon Song-wol, chef d’une délégation nord-coréenne, arrive à la gare de Gangneung  le 21 janvier 2018.

Hyon, vêtu d’un manteau sombre et d’un silencieux en fourrure, est arrivé à la gare de Séoul vers 10 h 22 et est monté à bord d’un train à grande vitesse KTX à destination de Gangneung, à 260 kilomètres à l’est de la capitale.

Interrogée sur son impression du voyage ici par un journaliste du ministère de l’Unification, elle a juste souri et n’a pas donné une réponse.

Hyon et les membres de sa délégation étaient étroitement surveillés par la police sud-coréenne et les responsables des services de renseignements de l’État, une armée de médias locaux et étrangers se pressant dans la station pour couvrir leur visite.

Hyon Song-wol, chef d’une délégation nord-coréenne, dans le train de Grande vitesse KTX

 

Il a fallu environ deux heures pour que les Nord-Coréens atteignent Gangneung, la première étape de leur visite pour deux jours.

Ils prévoient d’inspecter la scène, le système audio et d’autres conditions pour les performances à venir, en discutant de l’horaire et du programme.

À Gangneung, les Nord-Coréens ont visité le Centre des arts de Gangneung et visiteront probablement un autre site candidat à Séoul lundi. La construction de la salle de concert Gangneung de 998 places s’est achevée il y a un mois.

Plus tôt dans la journée, la délégation du Nord a franchi la frontière terrestre via la ligne Gyeongui, Paju, devenant ainsi la première Nord-Coréenne à se rendre dans le Sud depuis le lancement de l’administration Moon Jae-in en mai dernier.

C’est aussi la première fois que l’itinéraire inter-coréen est utilisé depuis la fermeture du complexe industriel de Kaesong début 2016.

Plusieurs fonctionnaires sud-coréens ont accueilli les Nord-Coréens au bureau des douanes, de l’immigration et de la quarantaine (CIQ) à la station Dorasan, juste au sud de la frontière.

Le Nord a accepté de se joindre aux Jeux olympiques prévus du 9 au 25 février et aux Jeux paralympiques de 10 jours qui débuteront le 9 mars et qui auront lieu dans les villes de PyeongChang et de Gangneung, dans le sud du pays.

Il prévoit également d’envoyer un groupe de performance artistique de 140 membres, composé d’un orchestre, de chanteurs et de danseurs, pour des concerts à Séoul et à Gangneung.

 

Les deux Corée échangeront plus tard cette semaine des visites d’officiels de niveau opérationnel pour poursuivre les consultations sur les questions liées à la participation du Nord aux Jeux olympiques et aux Jeux paralympiques qui suivront.

Une douzaine de responsables sud-coréens doivent effectuer une visite de trois jours à partir de mardi dans la région du mont Kumgang et dans la station de ski de Masikryong dans la partie est du nord.

Le Nord a accepté l’offre du Sud d’envoyer l’équipe avancée dans le cadre de son plan d’organiser un événement culturel conjoint dans la région du mont Kumgang, selon le ministère de l’Unification. Leurs skieurs s’entraîneront ensemble au complexe de ski.

Le Nord a également informé le Sud d’un plan d’envoi d’une délégation de huit membres, conduite par Yun Yong-bok, un directeur général adjoint de son ministère des Sports, jeudi, a ajouté le ministère sud-coréen de l’unification.

Yun s’est rendu en Corée du Sud en 2014 pour une telle inspection avant que le Nord rejoigne les Jeux Asiatiques d’Incheon.

L’équipe du Nord veut regarder autour des installations olympiques, tels que les stades, les logements et le centre de presse, pendant trois jours.

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé samedi que le Nord enverra 22 athlètes aux Jeux de PyeongChang dans trois sports: le patinage, le ski et le hockey sur glace.

Le CIO a également confirmé que les deux nations défileront ensemble derrière un seul drapeau lors de la cérémonie d’ouverture et aligneront une équipe de hockey unifiée pour les femmes dans ce qu’elle a qualifié de «jalon».

“L’esprit olympique concerne le respect, le dialogue et la compréhension”, a déclaré le président du CIO, Thomas Bach, à l’issue d’une réunion à Lausanne, en Suisse. “Les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 ouvrent, espérons-le, la porte à un avenir meilleur dans la péninsule coréenne et invitent le monde à se joindre à une célébration de l’espoir.”

ACPP)

Articles en relation :

SHARE THIS POST

  • Facebook
  • Twitter
  • Myspace
  • Google Buzz
  • Reddit
  • Stumnleupon
  • Delicious
  • Digg
  • Technorati

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*