La délégation N. coréenne rentre à sa maison après avoir passé un séjour d’inspection pour ces concerts au Sud

La délégation N. coréenne rentre à sa maison après avoir passé un séjour d’inspection pour ces concerts au Sud

SEOUL / GANGNEUNG, 22 janvier  – Une délégation nord-coréenne dirigée par la puissante chef d’un orchestre national est rentrée ce lundi soir après avoir visité les salles de concert de Séoul pour inspecter les salles de spectacles prévus pour les prochains Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang.

Après un séjour de deux jours, l’équipe d’inspection nord-coréenne dirigée par Hyon Song-wol, chef de l’Orchestre Samjiyon, a traversé le bureau des douanes, de l’immigration et de la quarantaine de la station Dorasan, juste au sud de la frontière. Vers 21h53, leur dernier engagement à Séoul était de dîner à l’hôtel.

Hyon n’a rien dit en réponse aux journalistes demandant des commentaires quand elle et les autres responsables nord-coréens sont partis pour le Nord.

Plus tôt dans la journée, un train non-programmé a emmené l’équipe de sept membres à Séoul de Gangneung, où ils ont visité deux auditoriums candidats dimanche. Gangneung est une ville sous-hôte des jeux, à 260 kilomètres à l’est de la capitale.

À Séoul, l’équipe a inspecté trois salles de concert – le Théâtre national de Corée, le Jangchung Arena et le Gymnase des étudiants de Jamsil – en vue de trouver des lieux pour les représentations artistiques nord-coréennes célébrant les prochains Jeux olympiques.

En tournée dans le théâtre national en tant que dernière étape de la visite de la salle de concert à Séoul, Hyon a vérifié les haut-parleurs et les lumières de la scène. Elle a demandé au personnel de l’opération de jouer de la musique orchestrale, et les responsables du théâtre ont joué “Arirang”, une chanson traditionnelle coréenne, pour tester les systèmes d’audio.

La délégation a passé beaucoup plus de temps à inspecter le théâtre national que les deux autres lieux, ce qui laisse supposer qu’elle pourrait être choisie pour la représentation musicale du Nord à Séoul.

Entouré de responsables et de gardes sud-coréens, Hyon Song-wol entre à Jangchung Arena dans le centre de Séoul le deuxième jour de son séjour de deux jours en Corée du Sud le 22 janvier 2018.

 

Dans un signe croissant de détente sur la péninsule coréenne, la Corée du Nord a accepté de se joindre à l’événement sportif international et d’envoyer une troupe d’art 140 membres pour deux concerts à Séoul et à Gangneung, le premier fois depuis 2002.

La délégation devrait rendre compte des résultats de son inspection de deux jours au gouvernement nord-coréen, qui prendra la décision finale sur le moment et l’endroit où les représentations artistiques proposées seront mises en scène.

Vêtu d’un long manteau noir assorti d’une élégante écharpe en fourrure de renard, Hyon, qui serait une ex-petite amie du leader nord-coréen Kim Jong-un, est resté discret en tournée dans l’auditorium, en s’abstenant de répondre  à la question de journaliste.

Une foule de citoyens s’est rassemblée devant un hôtel à Gangneung alors que les délégués prenaient leur petit-déjeuner lundi matin.

Un groupe de manifestants conservateurs attendait la délégation nord-coréenne à la gare de Séoul à l’arrivée du train qui les transportait. Les manifestants ont brûlé la photo du leader Kim et le drapeau nord-coréen en opposition à la participation olympique nord-coréenne.

Alors que l’équipe nord-coréenne quittait Gangneung pour Séoul plus tôt dans la journée, Hyon a déclaré à un responsable sud-coréen: «J’ai l’impression que les concerts vont réussir grâce à ces citoyens accueillants à Gangneung.”

Entouré de responsables et de gardes sud-coréens, Hyon Song-wol entre à Jangchung Arena dans le centre de Séoul le deuxième jour de son séjour de deux jours en Corée du Sud le 22 janvier 2018.

Dimanche, la délégation du Nord a franchi la frontière terrestre via la région Gyeongui, devenant ainsi les premiers Nord-Coréens à se rendre dans le Sud depuis le lancement de l’administration Moon Jae-in.

C’est aussi la première fois que la route inter-coréenne est ouverte depuis la fermeture du complexe industriel de Kaesong début 2016.

La visite de la délégation nord-coréenne fait partie des échanges inter-coréens de visites de travail convenus par les deux Corées pour les célébrations conjointes des Jeux Olympiques.

La Corée du Sud enverra sa propre équipe d’inspection à la Corée du Nord mardi dans la région du mont Kumgang et à Masikryong dans l’est de la Corée du Nord, où ils ont convenu d’organiser une manifestation culturelle commune et une formation de ski. L’équipe de 12 membres restera dans le Nord pendant trois jours après avoir traversé la frontière terrestre inter-coréenne.

Un manifestant brûle un drapeau national nord-coréen alors qu’un groupe conservateur tient un rassemblement devant la gare de Séoul le 22 janvier 2018 pour exprimer son opposition à la participation du Nord aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang du mois prochain. Le rassemblement, organisé par le Parti d’extrême droite des patriotes coréens, a eu lieu vers 11 heures du matin, lorsqu’un groupe d’officiels nord-coréens est arrivé à la gare de Gangneung, dans l’est du pays, le deuxième jour de leur voyage de deux jours. inspection des lieux de spectacle.

 

ACPP

Articles en relation :

SHARE THIS POST

  • Facebook
  • Twitter
  • Myspace
  • Google Buzz
  • Reddit
  • Stumnleupon
  • Delicious
  • Digg
  • Technorati

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*