Kim Geun-tae: Exposition “comme des fleurs sauvages, comme des étoile” à l’UNESCO Paris

Kim Geun-tae: Exposition “comme des fleurs sauvages, comme des étoile”, à l’UNESCO Paris

ACPP) L’exposition comme des fleurs sauvages, comme des étoile organisée par Sim Eunlog, se tiendra au siège de l’UNESCO à Paris, affirmant que «les défenses de la paix doivent être construites». Au total, 59 peintures de l’artiste Kim Geun-tae et 28 enfants Des handicaps provenant de neuf pays des cinq continents seront exposés lors de l’exposition.

Kim Geun-tae

Kim Geun-tae, il est artiste handicapé et il a décrit des enfants handicapés tout au long de sa vie avec la douleur du soulèvement démocratique du 18 mai, également connu sous le nom de mouvement de démocratisation de Gwangju parce qu’il était là pendant les mouvements de Gwangju contre régime dictateur mais il a s’enfuir en sautant le mur du bâtiment pour survivre. Après cette évasion, il a fait quatre tentatives de suicide à cause du sentiment de culpabilité d’avoir survécu. (les documents relatifs à l’insurrection ont été inscrits au programme Mémoire du monde de l’UNESCO en 2011).

Son art dérivé de la douleur et de l’agonie est maintenant guéri et amélioré par la lumière. Les enfants, son sujet de marque, sortent des peintures et rejoignent l’exposition aux côtés de l’artiste sous la lumière de la paix et de l’espoir. Des enfants du monde entier ont envoyé des photos avec soin. Au fur et à mesure que leurs tableaux sont présentés, classés par cinq continents et neuf pays, vous pouvez faire un tour du monde à travers l’exposition de peinture.

Ce n’est pas le monde des adultes mais celui des enfants, comme Alice au pays des merveilles. Leurs images peuvent être des représentations immédiates de paysages, de traditions, de personnes et de conversations des régions où ils vivent. Ils sont imprégnés d’affection, d’émotion, de chaleur et d’émerveillement que nous ne pouvons pas ressentir si nous ne sommes pas intimes avec ceux qui y vivent. Chaque œuvre transmet l’odeur des fleurs sauvages intrinsèques à chaque région sous la lumière des étoiles.

Kim expose Les Quatre Saisons (Printemps, Été, Automne, Hiver) et La Saison de la Lumière, la cinquième saison. Sa série The Four Seasons, inspirée par un groupe de quatre concertos pour violon du même nom (Op. 8) que le compositeur italien Antonio Vivaldi avait composé en 1725, est une représentation visuelle de son interprétation distinctive des saisons.

Sa peinture Spring présente le son de bourgeons frais de germination et de jeunes enfants en croissance dans les tons verts. “Le printemps est sur nous. Les oiseaux célèbrent son retour avec un chant festif, et les courants murmurants sont doucement caressés par la brise “(Extraits du texte sonnet pour Les Quatre Saisons de Vivaldi).

“Sous une saison difficile, enflammée par le soleil” (Ibid.) L’été de Kim est une représentation d’un ciel bleu et d’un air frais, qui fait que le corps se sent rafraîchi et l’esprit propre. Tandis que “les paysans célèbrent, avec des chants et des danses, le plaisir d’une récolte abondante” (Ibid.) Kim représente la saison d’automne avec le riz qui mûrit dans des tons jaunes enrichis. “Trembler de froid dans la neige glacée, dans le souffle dur d’un vent horrible: c’est l’hiver, qui apporte néanmoins ses propres délices.” (Ibid.) Kim dépeint le vent d’hiver des plaisirs en bleu ciel et bleu cobalt.

Le nouveau travail de Kim Into the Light est également dominé par le jaune. Le jaune montré en automne est la couleur d’une terre intime et généreuse alors que le jaune dans Into the Light est une couleur sublimée qui est apparemment mélangée avec la lumière. En un coup d’œil, Into the Light semble bourré de lumière, mais en y regardant de plus près, nous réalisons que cela peut impliquer toutes sortes d’émotions comme la joie, la colère, le chagrin et le plaisir aux côtés des aspects quotidiens de la vie quotidienne. Nos émotions sont guéries et sublimées par ce genre d ‘”art comme la lumière”.

(G) Mère et Kim Han-Byeul ( 김한별) Audrey Azoulay, Directrice-générale de l’UNESCO et Byong hyun LEE, Ambassadeur de la délégation l’Unesco de Corée

 

ACPP, SIM Eunlog, Conservateur

Articles en relation :

SHARE THIS POST

  • Facebook
  • Twitter
  • Myspace
  • Google Buzz
  • Reddit
  • Stumnleupon
  • Delicious
  • Digg
  • Technorati

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*