1er rappeur Nord-coréen transfusé pressente dans le concours au Sud / 최초 탈북자 래퍼가 등장

1er rappeur Nord coréen transfuge pressente dans le concours au Sud

ACPP SEOUL 1 septembre)  Un candidat à un concours de musique populaire sud-coréenne pour les rappeurs.  il a été étonnamment rien d’autre qu’un transfusé Corée du nord où le rap est strictement interdit.

Kang Tchoun-Hyuk, maintenant 28 ans, n’avait que 12 ans quand il a traversé le fleuve Tumen avec ses parents à atteindre la Chine en 1998, puis la Corée du Sud trois ans plus tard. Aujourd’hui, il est un étudiant de cycle supérieur de l’art plastique à la prestigieuse université de Hongik à Séoul et aspire à devenir un artiste hip-hop professionnel.

  Kang Chun-Hyuk, rappeur Nord-Coréen

Kang Chun-Hyuk, rappeur Nord-Coréen

Originaire de Onsong, une ville au nord à la Corée du Nord, Kang a déclaré dans une récente interview que tout son village a pour lui sont des mines et des statues de “Dear Leaders” Kim Il-sung et Kim Jong-il. Les deux dirigeants sont le grand-père et le père du chef actuel du Nord, Kim Jong-un.

Le premier épisode de “Show Me The Money Saison 3,” diffusé sur une chaîne sud-coréenne de câble en Juillet, Kang a choqué les juges avec des paroles qui révèlent des faits troublants au sujet de son pays d’origine communiste.

“Qu’est-ce que ma mère a obtenu des mines était la tuberculose; ce que tu as  l’argent de son travail qui avait fabriqué une bombe nucléaire”, il frappa aussi, “exécution publique? N’est-ce pas peur. C’est pourquoi je suis ici, audition publique!”.YouTube Preview Image

La brève performance lui a gagné un collier dans l’approbation du show Yang Dong-geun, un rappeur succès en Corée du Sud aussi connu comme YDG.

Mais Kang n’a pas réussi à faire passé Round 2 sur ce concours, comme le trac l’a empêché de terminer un autre rap origine de son enfance en Corée du Nord.

Kang dit qu’il n’avait pas toujours prévu de devenir un artiste de hip-hop. Le genre de musique était juste un véhicule de son choix pour étendre la sensibilisation sur désastreuses droits de l’homme des conditions du Nord – des centaines de milliers de Nord-Coréens aujourd’hui sont incarcérés dans des camps de travail pour les transgressions comme mineur.

Kang a vécu dans l’isolement en Chine pendant trois ans avant de fuir vers la Corée du Sud en 2001,  il a attiré des caricatures d’artistes K-pop, comme les années 1990, les idoles HOT et Fin. K.L, et les ont vendues pour 1.000 à 2.000 yuans (US $ 160 à 320 aujourd’hui) par pièce, une somme considérable pour un adolescent.

Bien que Kang a été éliminé bien avant la finale de l’émission, l’artiste en herbe a dit qu’il espère avoir informé plus de Sud-Coréens sur les réalités abjectes de peuple nord-coréen.

Et c’est ainsi qu’ils peuvent, comme plus de 600 personnes se sont présentées pour une exposition à Séoul plus tôt ce mois-ci qui présentait les œuvres de Kang en scène la vie de “kkotjebi-꽃제비,” ou les enfants errants dans la Corée du Nord qui ramassent les ordures ou volent les récoltes de survie. Les dessins ont été basés sur sa propre expérience de l’être, dit Kang.23892_11264_941

“Beaucoup de gens m’ont approché pour des photos depuis l’émission,” a-t-il dit. “Ce qui me rend heureux parce que cela signifie probablement qu’ils savent maintenant plus sur la situation dans le Nord.”  Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pense de l’unification, “Il serait très bénéfique pour la future génération de Coréens, du Nord et du Sud”, a-t-il dit. “De plus, il me permettrait d’arrêter de dessiner des images qui font peur les gens.”

Ce qui est aussi remarquable au sujet de Kang qui semble peu de gens remarquer ses origines nord-coréen. Arborant un T-shirt blanc, un pantalon slim et baskets branchés, il pourrait facilement passer pour un étudiant sud-coréen typique avec le hip hop sens de la mode, démystifiant ainsi la notion que les Nord-Coréens ne sont pas sophistiqués ou assez cultivé pour savoir de tel style.

A partir du mois prochain, Kang a également produit un album avec YDG, qui s’est porté volontaire pour lui apprendre à rapper comme un professionnel. L’album est mis à vendre les magasins d’ici la fin de cette année.

 

ACPP

 

Articles en relation :

SHARE THIS POST

  • Facebook
  • Twitter
  • Myspace
  • Google Buzz
  • Reddit
  • Stumnleupon
  • Delicious
  • Digg
  • Technorati

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*