Expo: Han Hongsu-한홍수 화가 파리 BOA 갤러리 개인전

Expo: Han Hongsu-한홍수 화가 파리 BOA 갤러리 개인전

 

한불통신) 화가 한홍수가 오는 목요일 1월 26일 파리 8구 겔러리 보아-BOA에서 “감쳐진 빛-LUMIERE CACHEE”라는 제목으로 개인전을 갇는다.

모노톤 색감이지만 투명한 내부성을 강조하며 다른 차원, 마치 영혼의 눈으로 본 과거의 단면을 감상자들에서 보여주므로 자신의 한 추억 혹은 회상을 불러 일으킨다. 이런 회상은 특별한게 없이 매우 평범성, 혹은 공통성을 띠고 있지만 관찰자들은 각각의 과거회상을 접목하므로 특별한 인연으로 만나게 된다. 마치 감추어진 자신의 영혼을 만나듯이….

비평가 프랑스와 몽넹은 한홍수 작품을 “천사가 지나간다”로 비평했다. 프랑스에서 천사가 지나간다고 말할 때는 다음과 순간을 두고 말한다.   <<여러사람들이 모여 이야길 할 때 갑짜기 찾아온 침묵 상태>>를 천사가 지나간다고 말하곤 한다.

천사가 지나간 순간의 화면 “감추어진 빛”들의 작품들이 작가의 시점으로 형상화한 그림들이 이번 주 26일 목요일부터 전시된다.

LUMIERE CACHEE

Exhibition 2016-01-23 ~ 2016-02-28 / Opening 2016-01-26 (목) 18:00~21:00

Galerie BOA

11 rue d‘Artois, 75008 Paris

0033 (0)1.45.63.77.41

galerie.boa@gmail.com / www.facebook.com/galerieboa / www.galerieboa.comEXPO 한흥수

 

Des anges passent

Tout plane, tout flotte, dans les toiles d’HAN Hongsu, depuis deux ans. Rien ne nécessite une ancre.

Allégories du passage fluide, de la présence en apesanteur, chaque sujet abordé évoque une apparition onirique. Supports vertigineusement lisses, glacis miroitants, matière essuyée au chiffon doux, tons célestes ou aquatiques, lumières de profondeurs… Ce qui est mis en œuvre murmure, comme dans la comptine du chanteur néo-zélandais Graeme Allwright, « tes yeux se voilent. Écoute les étoiles. Tout est calme, reposé… »

Dans un espace vaporeux, la diagonale d’un corps qui flotte, la courbe d’un dos penché ou d’une épaule au repos, l’étincelle d’un regard droit… On songe aux symbolistes du XIXe siècle et plus encore à la manière dont a ressurgi la figuration à la fin du XXe siècle, dans les peintures de l’Allemand Gerhard Richter ou du Belge Luc Tuymans par exemple. Pour eux comme pour HAN Hongsu, évoquer l’être humain c’est d’abord le lisser, le nimber, le flouter. L’apaiser. Nulle anecdote, aucun détail, peu d’informations mais beaucoup de lueurs… Il ne s’agit plus de célébrer la condition humaine, à la manière militante héritée de la Renaissance occidentale, mais de rendre compte, de façon néo romantique, du caractère merveilleusement éphémère et fragile, voire, virtuel, de nos existences.

Éclairées de l’intérieur, certes dans la tradition du maître flamand Rembrandt – HAN Hongsu aime « l’aspect vivant de sa lumière » – les figures le sont plus encore à la manière dont aujourd’hui les écrans, de télévision ou d’ordinateur, nous renvoient les formes. HAN Hongsu peint des anges cathodiques.

« La sécheresse est une condition sine qua non de la fissure. Mais la fissure est aussi une condition sine qua non de l’éclosion », écrivait-il en 1999. À cette époque, les êtres d’après-guerre qu’il peignait « surgissaient de craquelures, de fissures, pour suggérer une renaissance. » À ces revenants – dont la carnation évoquait des météores – émergeant en grappes d’une croûte vaguement terrestre, HAN Hongsu préfère à présent des présences solitaires et indéfinies, moins charnelles. « L’objectif est de les rendre claires, limpides, sereines » dit-il ; silencieuses et intouchables, aussi.

HAN Hongsu dit encore qu’il peint désormais « entre chien et loup », dans ces moments où « en Asie, les personnes qui cherchent les bonnes ondes opèrent toujours… L’art, comme la religion et la science, prend toujours sa source dans le mystère. »

Les leçons apprises en Corée sont loin ; loin aussi, les cours du peintre Penck, suivis au début des années 1990 à l’Académie de Düsseldorf. Dans l’atelier où il s’est installé il y a sept ans, à Boulogne, en banlieue parisienne, au son permanent de la musique classique européenne que diffusent la radio, HAN Hongsu est désormais attelé à une représentation nacrée de la manière dont les êtres d’aujourd’hui se vivent, lorsqu’ils prennent le temps de se contempler. Nous ne comprenons rien à ce qui nous entoure, mais c’est logique : nous ne faisons que passer.

Françoise Monnin, Paris, mars 2012

한홍수 2

 

ACPP

Articles en relation :

SHARE THIS POST

  • Facebook
  • Twitter
  • Myspace
  • Google Buzz
  • Reddit
  • Stumnleupon
  • Delicious
  • Digg
  • Technorati

Laisser un commentaire

(obligatoire - 의무사항)

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.