Le S. Corée, la France: des sanctions supplémentaires sur la Corée du Nord

Le S. Corée, la France: des sanctions supplémentaires sur la Corée du Nord

ACPP 한불통신) PARIS, le 15 Juin – La Corée du Sud et la France a accepté de ce mercredi pour examiner conjointement des sanctions supplémentaires sur la Corée du Nord, tout en augmentant les échanges militaires et la coopération technologique de défense entre les deux pays, ont indiqué des responsables.pub300x100-i-eiffel

Ministre de la Défense sud-coréen Han Min-koo et son homologue français, Jean-Yves Le Drian, a atteint l’accord lors d’entretiens à Paris, en partageant le point de vue que les menaces nucléaires et de missiles de la nation communiste sont graves, ont indiqué des responsables.

Les deux parties vont utiliser leur réunion d’échange d’informations de la défense afin d’évaluer la mise en œuvre des sanctions du Conseil de sécurité U.N. sur le Nord et discuter de sanctions supplémentaires séparément des mesures U.N., ont indiqué des responsables.

Le dialogue d’échange d’informations a été lancé en 1987 et a eu lieu 24 fois l’année dernière.

Le Drian a dit au cours des discussions avec Han que la France encouragera les nations du Moyen-Orient et d’Afrique à réaliser activement des sanctions sur le Nord, selon un responsable sud-coréen de la défense. Le ministre a également été cité comme disant que la position de la France sur le Nord est forte, simple et clair.

Les deux ministres ont également convenu d’élargir la participation de la France à des exercices militaires menées dans le Sud, y compris des exercices impliquant des troupes américaines. Actuellement, la France envoie deux fonctionnaires à l’exercice de Key Resolve et trois fonctionnaires à l’exercice Ulchi Freedom Guardian en tant qu’observateurs.

Ministre de la Défense sud-coréen Han Min-koo (L) et son homologue français Jean Yves Le Drian passent une garde d'honneur lors d'une cérémonie de bienvenue pour Han à Paris le 15 Juin 2016. La défense chefs ont convenu au cours de leurs pourparlers pour envisager des sanctions supplémentaires sur North la Corée et d'accroître les échanges militaires bilatéraux et la coopération technologique, les responsables de Séoul ont dit.

Ministre de la Défense sud-coréen Han Min-koo (L) et son homologue français Jean Yves Le Drian passent une garde d’honneur lors d’une cérémonie de bienvenue pour Han à Paris le 15 Juin 2016. La défense chefs ont convenu au cours de leurs pourparlers pour envisager des sanctions supplémentaires sur N. de la Corée et d’accroître les échanges militaires bilatéraux et la coopération technologique, les responsables de Séoul ont dit.

En vertu de l’accord de mercredi, la France devrait envoyer aussi des observateurs à des exercices impliquant uniquement des forces coréennes.

Les deux parties ont également convenu de mettre à niveau la défense de la coopération de l’industrie d’une manière qui appelle à la recherche commune, le développement et la commercialisation de la technologie de défense. Les fonctionnaires ont déclaré les parties vont réviser le protocole d’entente sur la coopération de l’industrie de la défense.

Le point clé de la révision serait de changer qui est responsable de l’exécution de l’accord du ministre de la Défense de vice à la tête de la Défense Acquisition Program Administration (DAPA), ont indiqué des responsables.

La révision devrait élargir la portée de la coopération de l’industrie de la défense et de l’accélérer. Les deux parties pourraient parler de coopération sur les technologies clés telles que le réseau à balayage électronique (AESA) radar actif à être équipé sur indigène KF-X chasseur à réaction de la Corée en cours de développement.

Les deux ministres ont convenu de renforcer la coopération et l’échange d’informations entre les opérations de maintien de la paix françaises et sud-coréens (OMP) unités. Les parties ont également convenu de signer un accord de soutien logistique mutuel qui permet aux pays de prêter et d’emprunter des biens et services de défense lors d’une mission mondiale PKO, ont indiqué des responsables.

D’autres accords comprennent l’échange d’informations sur la cybersécurité et la reprise du dialogue annuel Corée-France défense stratégique cette année, qui a été suspendue depuis 2009 après trois réunions.

Ils ont également promis de reprendre les deux stratégiques de la défense parle »pays, un dialogue de haut niveau sur les questions de défense, au sein de cette année. Depuis le premier tour en 2007, le dialogue a été mis en attente par rapport à 2009. ‘

Le Drian a déclaré que les discussions de mercredi ont ouvert un nouveau chapitre dans la coopération de défense stratégique entre les deux pays.

PYH2016061600130032000_P2

Séparément, Han a déposé une gerbe au mémorial de la guerre 1950-1953 coréenne à Paris, il a exprimé sa gratitude à tous les anciens combattants français qui ont combattu en Corée du Sud pendant le conflit.

La France est l’un des 16 pays qui ont envoyé des troupes de combat dans le cadre des forces U.N. pour aider à défendre la Corée du Sud de l’invasion nord-coréenne.

Plus de 3.400 soldats français ont combattu dans la guerre, dont 262 ont été tués et 1.008 ont été blessés. Les corps de 44 soldats français tombés sont enterrés dans un cimetière U.N. dans la ville méridionale sud-coréenne de Busan.

 

ACPP

Articles en relation :

SHARE THIS POST

  • Facebook
  • Twitter
  • Myspace
  • Google Buzz
  • Reddit
  • Stumnleupon
  • Delicious
  • Digg
  • Technorati

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*