Un vétéran français de la guerre de Corée enterré dans un cimetière S. coréen

Un vétéran français  de la guerre de Corée enterré dans un cimetière S. coréen

ACPP) BUSAN, le 27 octobre – les autorités de corée du Sud et de françaises, ainsi que des membres de la famille,  le cendre d’un ancien combattant français de la guerre de Corée, Andre Belaval, a enterré au Cimetière commémoratif des Nations Unies dans la ville sud-coréenne du sud du port de Busan de ce jeudi, l’octroi de la volonté du défunt au enterré dans le pays.

La famille du fils de Belaval amené le cendre à l’aéroport international d’Incheon, à l’ouest de Séoul, le lundi, qui ont été reçues par les patriotes et anciens combattants Ministère des affaires intérieures et l’ambassade française à Séoul.14600861_1272625542758656_3574819378384897175_n

Belaval, qui a servi dans la guerre de Corée de 1950-53 avec un bataillon français comme un opérateur radio, décédé le 2 Juillet l’année dernière après avoir exprimé son souhait d’être enterré en Corée du Sud avec ses camarades de la guerre. Au cours de sa carrière de neuf ans dans l’armée, il a également combattu dans la guerre d’Indochine.

Il a contribué à la fondation de l’association Légion étrangère en Corée et a été son président d’honneur depuis 10 ans, en aidant de nombreux Sud-Coréens installent en France. Le vétéran de la guerre de Corée qui a tenu l’affection envers la Corée du Sud et Sud-Coréens avait entretenu des relations étroites avec la communauté coréenne.

Vincent Desrivieres, le fils d'André Belaval, un ancien combattant français décédé de la guerre de Corée de 1950-53, enterre ses cendres dans le Cimetière commémoratif des Nations Unies dans la ville portuaire de Busan le 27 octobre 2016, l'octroi de la volonté du défunt d'être enterré en Corée du Sud.

Vincent Desrivieres, le fils d’André Belaval, un ancien combattant français décédé de la guerre de Corée de 1950-53, enterre ses cendres dans le Cimetière commémoratif des Nations Unies dans la ville portuaire de Busan le 27 octobre 2016, l’octroi de la volonté du défunt d’être enterré en Corée du Sud.

“Mon père qui considérait la Corée du Sud sa deuxième maison a raté la Corée du Sud et ses camarades de guerre, qui est décédé plus tôt”, a déclaré son fils Vincent Desrivieres lors de la cérémonie d’enterrement.

“Il a toujours voulu être enterré en Corée du Sud où ses camarades qui avaient traversé bons et mauvais moments de la guerre avec lui sont posés pour se reposer.”

Andre Belaval, vétéran de la guerre de Corée

Andre Belaval, vétéran de la guerre de Corée

L’enterrement de jeudi a marqué le cinquième occasion, un vétéran de la guerre de Corée à partir des 21-nation des forces alliées a été enterré dans le cimetière individuellement,

Construit en 1951 par le commandement U.N., environ 11.000 soldats tués dans la guerre avaient été enterrés dans le cimetière jusqu’en 1954. Après la guerre, la plupart ont été rapatriés à la maison, laissant les restes de quelque 2.300 soldats de 11 nations, dont l’Angleterre et la Turquie.

Raymond Benard, un ancien combattant français de la guerre de Corée, a été enterré dans le cimetière en mai 2015, marquant la première fois que la Corée du Sud a honoré le souhait d’un ancien soldat U.N. être enterré ici.

 

ACPP

Articles en relation :

SHARE THIS POST

  • Facebook
  • Twitter
  • Myspace
  • Google Buzz
  • Reddit
  • Stumnleupon
  • Delicious
  • Digg
  • Technorati

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*